Paiement par débit préautorisé

Débits préautorisés (DPA) pour les consommateurs – une fois pour toutes

Les débits préautorisés (DPA) sont un moyen commode de régler vos factures et d'automatiser d'autres paiements. Plutôt que d'envoyer un paiement, vous autorisez une entreprise ou une institution financière à tirer électroniquement des fonds sur votre compte bancaire lorsque le paiement arrive à échéance. C'est un excellent moyen de régler des factures comme les mensualités hypothécaires, les factures de services publics, les cotisations, les dons et les primes d'assurance.

Les DPA peuvent aussi servir à virer des fonds de votre compte bancaire à votre régime enregistré d'épargne-retraite (REER), par exemple.

Mais donner à quelqu'un la permission de porter un débit à votre compte bancaire n'est pas une affaire à prendre à la légère, et vous devez bien comprendre vos droits et responsabilités.

Paiements Canada et ses institutions financières membres ont fixé certaines conditions pour vérifier que les DPA sont correctement autorisés et aider à vous protéger.

Pour des renseignements détaillés, consultez la Règle H1 (qui s'applique aux DPA), dans la section « Règlements, règles et normes » de notre site Web.
Les frais récurrents portés à votre compte de carte de crédit ne sont pas considérés comme des DPA et ne sont pas régis par Paiements Canada. Si vous avez des questions au sujet des frais de carte de crédit, vous devez communiquer avec la société émettrice de la carte.

Pour vous inscrire au DPA

Vous pouvez vous inscrire au DPA si l'organisation que vous voulez payer offre cette option. Vous devez communiquer directement avec elle.

Pour commencer, vous devrez remplir un accord avec l'organisation que vous voulez payer. Cet accord peut être rempli sur papier ou par électronique (en ligne ou par téléphone, par exemple).

Si vous vous inscrivez en ligne, vous devriez recevoir la confirmation écrite des détails de l'accord au moins trois jours avant le premier retrait tiré sur votre compte.

Dans l’accord, vous devez fournir vos renseignements bancaires. On pourrait vous demander de fournir un chèque vierge pour confirmer les coordonnées de votre compte bancaire. Pour vous protéger contre la fraude, écrivez « ANNULÉ » à l'encre sur la face du chèque et ne le signez pas.

Conservez une copie de l'accord et/ou de la confirmation écrite. Rappelez-vous de vérifier périodiquement votre compte bancaire pour être sûr que les DPA sont tirés conformément à l'accord que vous avez signé.

Ce que votre accord de DPA doit préciser

Certains éléments sont obligatoires dans chaque accord de DPA.

Ce sont :

  1. la date de l'accord et votre signature
  2. votre autorisation de porter un débit à un compte donné
  3. la catégorie de DPA
    1. DPA personnels (p. ex., paiement de services publics, mensualités hypothécaires, etc.)
    2. DPA d'entreprise (p. ex., pour les activités commerciales d'une entreprise, comme les fournitures, le bail, etc.)
    3. DPA de transfert de fonds (p. ex., cotisations à un régime enregistré d'épargne-retraite)
  4. le montant s’il est fixe ou un énoncé s’il est variable (par exemple une facture de services publics qui varie en fonction de l’utilisation) Si le montant varie, l'émetteur de la facture doit vous donner au moins 10 jours de préavis, à moins que vous n'acceptiez de renoncer à ce délai ou de l'abréger, ou si vous demandez à l'émetteur de la facture de changer le montant.
  5. l’intervalle des retraits – il peut s’agir d’une date fixe, retraits hebdomadaires, mensuels, annuels. L’intervalle peut aussi varier. Par exemple, un retrait peut être déclenché chaque fois que vous effectuez un achat. Si les retraits sont irréguliers, vous devez les autoriser. Vous pouvez autoriser ces retraits en utilisant un mot de passe ou un code secret par exemple.
  6. instructions sur la façon d'annuler l'accord
  7. les coordonnées de l'émetteur de la facture
  8. information sur vos droits de recours

Pour plus de détails, consultez l'annexe II de la Règle H1.

Que faire s’il y a un problème?

Vous avez 90 jours à compter de la date du retrait pour signaler une erreur ou un débit non-autorisé à votre institution financière.

S’il n’y a pas suffisamment de fonds dans votre compte, l’émetteur de factures peut tenter de porter le même débit à votre compte une nouvelle fois. Il doit le faire dans les 30 jours de la date de la première opération, et le DPA doit être exactement du même montant que l'opération initiale.

Comment annuler un accord de débit préautorisé

La procédure d'annulation devrait être précisée dans votre accord. Si elle ne l'est pas, informez l'émetteur de la facture par écrit et gardez un dossier. Vous pouvez utiliser à cette fin le formulaire d'annulation proposé dans la Règle H1 de l'ACP, mais cela n'est pas obligatoire.

L’émetteur de factures doit annuler l’accord dans les 30 jours suivant la réception de l’avis d’annulation. Après avoir annulé l'accord, vérifiez vos relevés de compte pour avoir la confirmation que les DPA ont cessé. S'ils continuent, communiquez avec l'émetteur de la facture pour savoir pourquoi. Si vous n'êtes pas satisfait de sa réponse ou si vous désirez communiquer d'abord avec votre institution financière, vous pourrez demander le remboursement par l'entremise de l'institution financière dans les 90 jours.

Rappelez-vous : en annulant votre accord de DPA, vous n'annulez pas votre contrat pour les biens ou les services avec l'émetteur de la facture, et vous n'annulez pas non plus le montant que vous lui devez. En annulant votre accord de DPA, vous ne faites qu'indiquer que vous ne désirez plus payer par DPA. Vous devrez prendre d'autres dispositions pour régler les montants dus.

Pour en savoir davantage au sujet des DPA, consultez le Module 02 (Transferts automatisés de fonds) de notre série de vidéos éducatives au Centre d'information.